Né en 85, Yago est un enfant du Club Dorothée, mais aussi des Minikeums, Ça cartoon et Disney Parade, nourri dès le biberon aux dessins animés de l’époque, tels que les bisounours, Boumbo, Denis la Malice, les Moomins, puis Les Cités d’Or, Denver, Nicky Larson, Dragon Ball, Cat’s eyes, etc

Dès tout gamin, il fait fureur avec les feutres de la maternelle. A l’école, tout ce qu’il sait faire c’est dessiner… Plus tard, orienté vers les arts appliqués, au moment du boum de l’Internet, il deviendra webdesigner, grâce à un BTS de comm visuelle multimédia à l’école Olivier de Serres (ENSAAMA). D’abord en freelance puis en agence de pub, en passant entre deux par une boite de VOD de porno gay entre lascars, ce qui aiguisa son humour graveleux très porté sur le sujet.

Après ces différents jobs, monte très fort l’envie de revenir au dessin, de pouvoir être vraiment créatif en utilisant toute la culture des années 90, des cartoons aux films de science-fiction (Gremlins, GhostBusters, E.T., etc) saupoudrée  d’humour et de quequettes. Il quitte donc Publicis pour tâcher se faire sa place dans le milieu du tatouage.

Une année d’apprentissage plus tard, le sort le fait atterrir chez UniqueHorn, et c’est le match parfait ! Pop culture, paillettes et ambiance queer. « Bon bah je reste hein »